Citoyenneté des personnes âgées : compte-rendu de recherche

L’Ecole Supérieure de Praxis Sociale de Mulhouse et la Fondation AGES - Alsace Grand Est Seniors - ont le plaisir de vous inviter à la présentation des travaux de recherche des futurs éducateurs spécialisés et assistants de service social sur la citoyenneté des personnes âgées. Rendez-vous le 14 janvier 2020 à 16h30, salle 001, à l’École Supérieure de Praxis sociale, site Schlumberger. Cette présentation sera suivie d’un échange puis d’un apéritif convivial.

Quelle place pour les aînés ?

Ce qui est important aujourd’hui n’est pas tant notre âge que notre vie, comment nous nous déplaçons, où nous vivons, ce que nous aimons, quel sport nous faisons, nos activités dans notre quartier, notre village ou notre ville, nos désirs, nos choix. Chaque personne est singulière et peut témoigner de son expérience propre. Et c’est bien à cette parole là qu’il est essentiel d’accorder toute la place, la première place. Les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses (allongement de la longévité, du nombre de nonagénaires dans les prochaines décennies) et se caractérisent avant tout par leur diversité (actives et inactives, dépendantes ou autonomes, isolées ou socialement intégrées, utilisatrices du numérique ou non, etc.). Mais quelle est la place de ces aînés au sein de la société ? Comment contribuent-ils à l’élaboration des politiques qui les concernent, et au-delà comment sont-ils parties prenantes dans les transitions qui animent leur environnement, en termes de logement, de mobilités, d’écologie, de lien social et intergénérationnel ?

Une fondation pour agir

La raison d’être de la Fondation AGES est d’apporter de la vie aux années en soutenant des projets innovants au bénéfice des personnes âgées et de leur entourage. Sa mission est sociétale et participe au développement d’un regard plus solidaire sur les personnes âgées en sensibilisant le public, les acteurs politiques et économiques aux besoins des aînés, de leurs familles et des professionnels du vieillissement (www.fondation-ages.org).

Il était naturel pour la Fondation de s’adresser à l’École Supérieure de Praxis sociale pour contribuer à l’un de ses axes de recherche sur la personne âgée citoyenne. Si les professions d’éducateur spécialisé et d’assistant de service social sont des métiers de praticiens, il est nécessaire, face d’une part à la complexification de la question sociale (des problématiques rencontrées par les usagers notamment) et d’autre part aux nouvelles modalités de l’action sociale, que ceux-ci développent leurs aptitudes à la recherche.

Entendre les personnes âgées

Ainsi, au cours de ces derniers mois, les étudiants se sont nourris d’enseignements théoriques et méthodologiques et se sont lancés dans le recueil de témoignages et d’expériences sur le terrain, à Mulhouse et sur l’agglomération M2A. Activités bénévoles, développement de liens entre générations, Ehpad comme lieux d’expérimentations, les initiatives foisonnent et nourrissent le statut des seniors citoyens à part entière de la société. Les étudiants ont abordé cette question sous trois angles différents :

  1. Le passage à la retraite

L’enquête réalisée par les étudiants a mis en avant l’importance des liens dans le vécu du passage à la retraite. Ces liens prennent différentes formes : lien familial, lien professionnel, lien amical et social. La qualité de ces liens permet aux personnes de ne pas s’isoler et d’avoir le sentiment d’être intégrées comme citoyennes.

  1. L’intergénérationnel

L’intergénérationnel se situe dans une logique de don/contre-don où les personnes âgées cherchent à la fois à transmettre et à recevoir par l’expérience de liens qui viennent palier le démantèlement de la sphère familiale.

  1. La dépendance et la citoyenneté en institution

Le troisième groupe s’est centré sur le sens que revêt la citoyenneté en institution et particulièrement en EPHAD. La spécificité de ce lieu est qu’il accueille en grande partie des personnes en situation de dépendance. Dès lors, l’exercice de la citoyenneté doit être pensé individuellement (en tenant compte des possibilités de chacun) mais au sein d’un collectif (avec les contraintes organisationnelles que cela génère). Par son fonctionnement, l’EPHAD est porteur de lien social (avec la famille, entre les personnes âgées ou avec l’extérieur).

In fine, c’est bien la capacité des acteurs de la société, collectivités locales, entreprises, associations, à nourrir profondément leurs actions de cette parole des personnes âgées qui est en jeu !

 

Merci de confirmer votre venue avant le 10 janvier 2020 aux contacts suivants :

Fondation AGES Isabelle Frimat 06 33 07 61 77 i.frimat@fondation-ages.org

École Supérieure de Praxis Sociale : c.fougeront@praxis.alsace ; l.saporiti@praxis.alsace

 

Download WordPress Themes Free
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
download udemy paid course for free
download coolpad firmware
Download WordPress Themes
udemy paid course free download