“Raconte-moi la COVID-19 : pour une décontamination de la pensée” / Journée d’étude

L’École Supérieure de Praxis Sociale et l'Organisme de Recherche sur l'Enfant et son Environnement (OREE) organisent la journée d'étude "Raconte-moi la COVID-19 : pour une décontamination de la pensée"

Pour une décontamination de la pensée

Le 16 mars 2020 a sonné le glas du mouvement perpétuel qui nous agitait, des bruits familiers de la ville, des déplacements faciles, des routines rassurantes, des rendez-vous programmés et des plannings chargés.

La pandémie du coronavirus a brutalement placé chacun et chacune face à l’impérieuse nécessité de trouver en soi, de manière individuelle d’abord, les ressources pour surmonter le choc de l’annonce de « la guerre » et les plans de bataille imposés.

La dimension traumatique peut sans conteste se décliner par la nouveauté de cette pandémie, la rencontre avec un agent pathogène inconnu, la rapidité de sa diffusion, la violence de certaines mesures prises pour le contenir.

Comme partout dans le monde, la pandémie a brutalement confronté les travailleurs sociaux, éducateurs et soignants du territoire Haut-Rhinois à une clinique singulière, sommés, du fait de leur fonction, de continuer à accompagner, à soutenir les publics fragilisés par l’impensé de leurs traumatismes antérieurs, soumis eux aussi aux bouleversements de l’actuel.

Individuellement et/ou collectivement, les professionnels du soin et de la relation ont été amenés à repenser leurs places, leurs postures, à réinventer le projet des services, les modalités d’intervention…avec une souplesse et une créativité inattendue.

Des expériences de solidarité, de fraternité, hors du commun, ont émergé, malgré les flottements et les vacillements, malgré les souffrances et la mort pour que la vie l’emporte…

Aujourd’hui, six mois après l’arrivée de la Covid-19, et même si « le virus est toujours là », le temps est venu de faire un pas de côté : pour se raconter l’événement, conter ses expériences, faire retour et rapporter sur la scène publique, afin de constituer une mémoire collective de ce que cette situation d’urgence sanitaire a permis de créer, de bricoler, de tisser…

Une journée d’étude pour élaborer, métaboliser l’angoisse, la colère, le ressentiment, pour que l’insensé de l’événement, par le biais de son historisation, se lise et nous relie, nous rassemble autour de l’émotion et de la quête de sens, pour continuer à penser individuellement et collectivement.

Pré-programme :

  • Un voile gris sur le territoire : répercussions sociales de la Covid et clinique du psychotraumatisme (Jérémie REY et Hervé FUETTERER, psychologues, Sophie KUEGLER, psychiatre)
  • Les classes populaires face au Coronavirus : enquête sur un quartier de Mulhouse (Joseph HIVERT, sociologue et Alexis SPIRE, sociologue et directeur de recherche au CNRS)
  • Ateliers/débats (témoignages d’expériences vécues par des travailleurs sociaux, médico-sociaux et soignants – proposition via l’appel à communication)

 

Inscription :

L’inscription à la journée d’étude est obligatoire et se fait en ligne.

La journée d’étude se déroulera dans nos locaux, dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Free Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Nulled WordPress Themes
udemy paid course free download
download intex firmware
Premium WordPress Themes Download
ZG93bmxvYWQgbHluZGEgY291cnNlIGZyZWU=